La savonnerie de L’Etabli

Des savons artisanaux faits avec soin sur le littoral neuchâtelois

Pour confectionner mes savons, j’utilise la méthode dite de la saponification  à froid. Le principe est simple, il suffit de mélanger les bonnes quantités d’huiles et de beurres avec de la soude caustique. S’ensuit une réaction chimique, la saponification, qui donne ce qu’on appelle le savon. Quand celle-ci est déjà bien entamée, je rajoute des huiles précieuses qui resteront telles quelles, on parle alors de savon “surgras”. De même on peut enrichir le savon de décoctions, de macérats, de parfums et colorants.

La saponification continue pendant environ 4 semaines, on laissera donc “curer” les savons à l’abri de la lumière pendant ce temps-là.

Les possibilités et les combinaisons sont infinies!

Je fais différentes sortes de savons :

Et des shampoings pour nos amis les chiens :

  • des shampoings solides avec des parfums naturels

Et bien d’autres choses vous attendent à la boutique de la savonnerie de l’Etabli!

“Le rire est le propre de l’homme, le savon aussi…”

Philippe Geluck

Infos pratiques

Pascale Morel
Rue de la Poste 15
2024 St-Aubin/Sauges

La savonnerie est ouverte

les mercredis et samedis matin de 9h à 12h, ou

sur appel au 079 311. 38. 44

Commande ou renseignements par email :

pascalemorel(@)bluewin.ch

 

savonnerie de l'établi

Prix à la Savonnerie :

savons solides CHF 7.00  (80g min)

savons liquides CHF 17.00 les 250 ml

Un peu d’histoire

 

Il y a des milliers d’année que le savon existe. Des textes très anciens parlent de la matière obtenue en mélangeant des huiles et des sels alcalins et de leur efficacité pour laver la peau, les cheveux et… le linge. Les Égyptiens, les Romains avaient l’habitude de prendre des bains et d’utiliser ce qu’on appelle des cosmétiques.

Au Moyen-âge, l’habitude de se laver, le manque d’hygiène et les conditions de vie insalubres ont eu pour résultats les grandes épidémies de peste noire. Ce n’est qu’au 17ème siècle que l’hygiène et les bains redevinrent à la mode en Europe.

La confection du savon devient un métier bien établi et les savonniers conservent alors jalousement leurs secrets de fabrication.

La région de Marseille devient un centre important de production de savon déjà au 15ème siècle en utilisant l’huile d’olive de la région et des cendres de salicorne. Le savon de Marseille lave le linge bien plus que la peau, contrairement aux croyances populaires. Préparé à chaud, la masse cuit longtemps et reste généralement alcaline.

De nos jours, la plupart des savons sont faits de manière industrielle. Pourtant, de plus en plus de monde s’intéresse à des produits artisanaux confectionnés avec soin.